l’art de se prendre les crampons dans le filet.

En football, user du drible ou de la feinte est toujours  apprécié du supporter lorsqu’ils sont pratiqués à bon escient.

S’emmêler les pinceaux pour se faire un petit pont tout seul ou franchir la ligne de but comme un avant-centre fougueux pour se prendre les pieds dans le filet et frétiller comme un mulet pris dans les mailles, peut-être également cocasse mais pas pour le maladroit.

S’embrasser comme des fous en s’empilant les uns sur les autres au premier but marqué puis perdre le match n’est pas de bon aloi, non plus, lorsqu’on repasse le film de la rencontre.

En bon entraîneur de foot, Christian Gourcuff y est allé de sa talonnade qui n’a pas plu à tout le monde à la suite de la victoire de Lorient au Parc des Princes.

Il a déclaré en substance que l’argent ne faisait pas tout… et les parisiens se sont sentis visés.

Ah, les paranos de parigots ! Le club lorientais a dû démentir : « On a des valeurs collectives. Ce n’est pas du tout de l’agressivité par rapport aux parisiens mais ça montre qu’il y a d’autres valeurs dans le foot auxquelles on croit et c’est aussi comme ça qu’on existe à Lorient… On empile les noms pour faire des favoris. Il y a d’autres valeurs comme le jeu collectif qui est quand même l’essence du jeu. »

Mais à qui donc s’adressait Gourcuff père, le soir de la conférence de presse ? A Manchester City, à Chelsea, au Real et Cie qui gagnent avec de l’argent ? Que nenni, il s’adressait à la presse. Il ne visait personne, surtout pas le PSG et son entraîneur. C’étaient des mots en l’air comme des chandelles pour faire joli et jouer une belle conférence… c’est tout.

Sa remarque pourtant pertinente pour cette rencontre, est sortie trop vite. Tourner sept fois sa langue en attendant la fin du championnat pour vérifier si la pertinence se vérifie dans la durée, eut-été plus prudent.

Gourcuff sera-t-il l’auteur de : « Vérité d’un jour, vérité toujours » ? Nous le saurons aux alentours de mai 2011.

En attendant, Kombouaré doit bien se gratter la tête pour faire face à ce casse-tête… au fait comment ? Quatari, Quatariote ou Quatarien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.