Encore un effort !

dormirEncore un effort le 25 mai prochain et ce sera fini pour 2014. Ce sera tout pour cette année en attendant l’année prochaine puis 2017.

Je n’y connais rien en politique et c’est pour cela que j’en parle. Ceux de gauche comme de droite ou du milieu n’en parlent pas mieux puisque chaque fois qu’ils sont aux affaires à tour de rôle, cela ne semble plus convenir à personne, en tout cas pas au plus grand nombre.

Je n’y connais rien car j’ai juste le regard de l’observateur et non celui de l’acteur. Je suis celui qui regarde la messe à la télé, non pas pour assister à l’office du dimanche, mais pour observer le comportement des fidèles. Pour les regarder chanter et boire les paroles d’un prêcheur qui n’aura aucun mal à convaincre son auditoire. Ne dit-on pas « convaincre un convaincu » ?

En bon ignorant de la politique, je suis celui qui suit les débats à la télé mais plus pour en étudier la forme que le fond. Le fond, c’est chacun sa chapelle, la forme est parfois plus instructive. On devine qui est plus langue de bois que l’autre, qui est de mauvaise foi. On découvre qui s’emporte plus facilement, qui a les nerfs à vif, qui quitte le plateau avec éclat et ceux  exaspérés qui ont tout intérêt à fuir l’arène politique comprenant qu’ils n’ont rien à y faire ou n’ont rien à en tirer. Alors que du dialogue devrait jaillir la lumière, c’est le brouillard qui enfume et la cacophonie qui exaspère.

Croyez-vous que tous les politiques de France et de Navarre se donneront un jour la main pour tirer dans le même sens ? N’osez même pas le penser, on vous traiterait de doux rêveur. 

Finalement, je sais que tout politicien qui se respecte ne manquera pas de me faire remarquer : « Parler ainsi est un acte politique comme acheter du pain ».  Je n’échappe donc pas à la règle malgré mes efforts pour me dérober, je suis un mauvais politicien comme tout autre et qui s’ignore de surcroît.

La politique est omniprésente, universelle et éternelle. Puisqu’il en est ainsi, aux urnes citoyens, le 25 mai tous à vos bulletins… et vous verrez que rien ne changera. Pourquoi voulez-vous que ça change ? La politique est un éternel recommencement et vivre, c’est faire de la politique sans le savoir comme M. Jourdain faisait de la prose, sans le savoir aussi.

Vivre dans la candeur et l’innocence, sans rien savoir et croyant tout comprendre, c’est faire de la politique mais celle de l’autruche, parait-il… On n’en sortira pas : fuyez la politique, elle vous rattrapera !

La vie n’est que poly-tics !

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *