La vie dans le fenouil. 2

Vous ne pouvez imaginer tout ce qui vit sur une seule plante !

Voici des images :

Cette chenille est celle du Machaon ou papillon porte-queue.
Voici l’état final du Machaon.
Chenille et punaise arlequin.
Ici en compagnie d’une autre punaise dite gendarme.
Elle me tire ses cornes.
Et me fait son cinéma !
Une autre chenille.
Une coccinelle asiatique originaire de Chine.
La voici à un stade juvénile.
Cicadelle au balcon !
Souvenez vous du crachat de coucou.
C’est dans cette mousse que vit la larve de la cicadelle spumeuse.
Les punaises dites « gendarmes » pullulent sur le fenouil vieillissant.
Il s’agirait de la punaise rouge du chou à son stade juvénile.
Au pied du fenouil, sur une feuille de petits pois, la chenille de noctuelle de la patience ou de l’oseille (rumex).
Elle s’est mise en boule lorsque je l’ai dérangée, on voit bien les débris d’inflorescence de rumex.
Cette chenille se transformera en noctuelle, papillon dévastateur nocturne.
C’est un papillon gris sans éclat.
(Je n’ai pas de photo, voyez sur le net)

5 Comments

  1. Ha la la que de monde ! L pauvre fenouil affiche complet 😉
    La chenille du machaon est superbe !

  2. J’ai trouvé aussi qu’elle était belle et glabre, de surcroît !
    « De surcroît » me plait aussi.
    C’était une expression très utilisée par une collègue psychologue qui de présentait au téléphone à ses interlocuteurs inconnus : « Je suis psychologue clinicienne et psychothérapeute de surcroît ! » Et vlan ! Cela me faisait rire. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.