Mon Dieu !

Le mariage pour tous continue à faire des vagues avec ses manifestations outrancières venant des « pour » comme des « contre ». Chaque camp pousse l’escalade jusqu’à l’absurde voire jusqu’au ridicule. Il est tout de même surprenant, par les temps qui courent, de constater un tel engouement pour ou contre cette cause pourtant gagnée d’avance. Le président l’avait promis, le peuple de France a voté en connaissance de cause, il a de quoi tenir sa promesse à l’Assemblée Nationale.

Le 29 janvier, le groupe Institut Civitas a manifesté devant l’Assemblée Nationale, à genou durant deux heures sur l’asphalte mouillé. Ils ont prié et imploré la Vierge Marie pour changer l’attitude des parlementaires favorables à la loi sur le mariage homosexuel, déclarant « nous supporterons le froid comme pénitence ».

Ils ont trouvé la parade suprême : « la prière est l’arme la plus puissante contre les forces du mal » puis « implorons Dieu qu’il nous préserve de cette loi inique ».

Nous avons eu droit à Depardieu, nous voilà saturés de mariage pour tous avec ses excès collatéraux.

Le pays des lumières serait-il en passe de devenir un monde obscur ? Un pays où la déraison prendrait le pas sur le bon sens ? Dans quelques années on sourira de toute cette mascarade, est-il besoin d’en faire autant de part et d’autre ? L’affaire se traitera à l’assemblée et la loi passera, tout le monde en est convaincu.

Depuis que le monde est monde et que la sphère religieuse implore le Tout Puissant ou ses satellites pour régler une affaire de ce genre, l’avez-vous déjà vu arriver courroucé, menaçant, pour arrêter sur le champ une mauvaise loi ? L’avis des hommes de foi est-il ipso facto celui de Dieu ? Il est surprenant de voir encore des actions incantations qui s’apparentent plus au maraboutage qu’à une réflexion de bon sens.

Dans une démocratie, la loi fait autorité quelque que soit l’avis des uns et des autres… Dieu qui a laissé l’homme libre de ses choix jugera en son temps si l’on en croit la religion. Je doute fort qu’un vrai Dieu soit sur cette logique de vengeance…

En attendant, Dieu, si vous êtes bien là, priez pour eux, ils ont perdu leur latin. Aidez-les à trouver le calme, la sérénité et le bon sens. Ma prière n’aboutira pas, c’est perdu d’avance, d’autant que je ne suis jamais sérieux… Je m’amuse.

Quant au mariage gay, ce n’est pas ma tasse de thé non plus, mais il faudra bien que je m’en accommode. Très vite, il apportera ses effets pervers existants déjà dans le mariage ordinaire, attendons de savoir quels travers encore inédits, il nous réserve.

Après tout, ne sommes-nous pas ici-bas pour explorer toutes les pistes qui se présentent ? Que Dieu soit avec nous. Humm…

1 Comment

  1. C’est pas un double coq à l’âne votre conclusion ?
    Sur le fond, rien à ajouter ni retrancher.
    Un peu pervers (cela m’arrive, il y a l’absolution pour traiter ça), je pense à un nuage de fumée opportun conseillé par quelques spécialistes du marketting politique qui firent les belles heures de la présidentielle . Mais si c’est la bonne hypothèse … quelle courte vue pour ceux qui soufflent sur de vieilles braises.
    Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.