C’est pas géant.

La campagne électorale rend fou. Plus la campagne avance et plus l’homme politique grimpe sur l’échelle de la bêtise. Entrer en campagne c’est mettre le pied sur l’étron… un temps ça peut porter bonheur mais ça finit toujours par sentir mauvais.

Toutes les occasions sont bonnes pour porter le coup à l’adversaire et Claude Guéant n’a pas raté l’occasion de ressortir une « vraie fausse affaire » de 2006 : DSK a été contrôlé par la police au Bois de Boulogne.

En pensant à cela, l’idée m’est venue qu’en envoyant les lettres de notre ministre de l’intérieur en l’air, elles puissent retomber pour former l’anagramme suivante Cluedau Géant.

Cluedo (au graphème près) vient de « clue », indice en anglais et « ludo », je joue en latin. Il était donc là pour trouver les indices qui jettent le trouble sur l’adversaire dans le but de frapper des grands coups afin d’affaiblir le camp de François par ricochet.

Cette démocratie ouverte à tous les vents s’expose à tous les coups.

Des coups tordus qui arrivent lorsqu’on s’y attend le moins. Du DSK, on en a soupé, cessez de nous gaver… et après tout, quoi de plus naturel que de courir le bois pour offrir son champignon à qui veut bien… ?

Cambadélis entre en piste, contre-attaque et questionne : « De quel secret DSK est-il dépositaire qui menacerait le pouvoir ? »

C’est reparti, la lutte pour le pouvoir rend fou et c’est pas géant…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.