Ma cuisine intuitive…

Je cuisine comme je vis. C’est parfois surprenant car je ne tiens compte ni de canicule ni de froid, je cuisine au carpe diem, c’est-à-dire au moment qui me passe par la tête. Calories ou pas calories c’est l’instant et l’envie qui priment. Cela peut surprendre et bien plus… ce sont les choses de la vie. Point d’étonnement chers puristes, je suis un puriste du « n’importe quoi ».

Voici une sorte de vinaigrette pour accompagner les aubergines farcies, servies froides. (Cliquez sur les images)

 

 

 

Vinaigrette improvisée.

De l’échalote grossièrement ou finement hachée au couteau, des petits dés de chair de tomate sans les pépins, du sel, du poivre, un peu de piment d’Espelette. Ajouter du vinaigre de votre choix (ici vinaigre de Chardonnay) et de l’huile de noisettes.

 

 

 

Une variante pour accompagner le poisson.

Faire fondre des petits dés d’oignon (en bonne quantité) dans un peu d’huile d’olive, ajouter du miel en fin de cuisson et du vinaigre de votre choix. Saler, poivrer. Ajoutez à votre goût une quantité de quatre épices puis finissez en incorporant beaucoup de chair de tomate (sans peau et sans pépins) débitée également en tous petits dés. Ne pas cuire. Mettre au frigo et servir froid avec le poisson à petites cuillérées.

Accompagnement des andouillettes de Troyes.

Faire fondre de l’oignon dans un peu d’huile d’olive puis ajouter un consommé de tomates préalablement réduites (utiliser les tomates trop mûres ou légèrement abîmées, sans la peau). Laissez cuire à petit feu. J’ai ajouté un peu de basilic. Sel, poivre. Laissez reposer. Au dernier moment, placez vos andouillettes avec leur gélatine et faites fondre à petit feu en veillant à ne pas les éclater. Une fois l’excès d’eau évaporé, servez chaud.

 

 

 

 

 

 

Pour faire réchauffer au four des tomates farcies déjà cuites.

Réalisez une réduction avec la pulpe des tomates évidées dans une petite casserole pour garder un peu plus d’humidité. Assaisonnez à votre goût et incorporez aux farcis pour réchauffer au four. Vous pouvez ajouter un peu d’huile d’olive ou même des morceaux d’olives noires. L’ensemble sera moins sec car la farce insuffisamment grasse (il n’y a pas de chair à saucisse) a tendance à se dessécher à la recuisson.

Farce pour tomates.

L’acheter déjà prête chez le boucher ce sera parfait. Vous pouvez l’améliorer avec de l’ail haché, du céleri branche passé à la moulinette ou ce qui vous passe par la tête, sans excès dans les mélanges.

 

Qui aime cuisiner et faire plaisir, sait trouver les équilibres, le petit plus, la petite pointe de plaisir. C’est la raison pour laquelle, je ne suis jamais précis dans mes propositions. Je fonctionne à la sauvage, à l’instinct. Les ingrédients et le temps de réalisation ou de cuisson, c’est au jugé. J’évite ainsi de m’emprisonner dans des recettes trop strictes, et les plantages, très rares, font partie des risques du faux métier.

Du plaisir avant toute chose, après, on verra bien… On ne verra plus rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.