Nous y sommes presque…

Cela se précise, la date de l’expo sera dévoilée dans le courant de la semaine prochaine.

Des photos sont en route pour Levie, nous serons définitivement fixés dès leur arrivée prochaine.

Encore un peu de patience 😉

METAMORPHOSES sera l’intitulé principal de cette monstration curieuse.
De quoi s’agit-il ?

Un jour, en visitant mon stock impressionnant de clichés, je faisais la part des choses, je cherchais à comprendre pourquoi j’empilais tant d’images.
Il y a beaucoup de déchets lorsque vous détenez plusieurs dizaines de milliers de photos !
C’était une journée morose, le temps était pluvieux depuis plusieurs jours, je m’ennuyais un peu.
En regardant une photo, plus banale qu’elle tu meurs, je me suis demandé pourquoi je conservais de tels clichés qui n’ont rien d’intéressant, rien d’original.
C’est en me questionnant ainsi que j’ai eu l’idée de la transformer pour aller visiter l’autre face des choses.
Ainsi naissait mon idée de métamorphoses.

METAMORPHOSES, est un mouvement dans l’image qui consiste à détourner l’original de sa face visible. Il ne s’agit pas de trucages à proprement parler mais de déformations multiples et successives jusqu’à dépasser la vision originelle.
Au bout de mon aventure, je vois apparaître quelque chose de totalement inédit qui n’a plus rien à voir ou presque avec le tirage de départ.
Par exemple à partir du rouge-gorge en titre, je parviens à éclipser totalement le petit passereau pour ne voir, en filigrane, qu’une face de babouin.

Voilà, je voulais vous mettre l’eau à la bouche en vous invitant ainsi à visiter mes autres élucubrations.

A bientôt, à prestu comme on dit chez nous !
Nous passerons un agréable moment ensemble.

Si vous ne voyez pas la face de babouin ou de singe en filigrane, plissez les yeux ce sera plus visible.

PS : La photo choisie pour illustrer mon propos ne figurera pas dans l’expo et, de surcroît, le rouge-gorge ne présentait pas un cliché banal, il était plutôt joli 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.