La fin des coquelicots.

Une fin en apothéose.

Œdémère noble mâle en visite.
On plie bagage !
Atlas soutient le monde coquelicot !
Ah bon ! Y a quelqu’un ?
Ah oui ! Je vois, je vois !

Image en titre : La bohémienne.

Le petit plus qui n’a rien à voir mais d’actualité brûlante :

Morale électorale : Tout candidat charmeur vit aux dépens de celui qui l’élit.
Après les mamours d’avant scrutin s’ensuit l’amnésie du pauvre prêcheur.

6 Comments

  1. En voyant le titre, je me suis dit pourvu qu’il ait pensé à ma préférée : la bohémienne 😉
    Jolie série ! J’aime beaucoup la 4ème pour les couleurs en comptant à partir de la fin.

  2. Bonjour,
    Après de si belles photos , la conclusion ne pouvait être mieux comme d’habitude , un grand merci 👋.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.