Le crachat de coucou.

Le crachat de coucou, de crapaud ou écume printanière est un petit amas spumeux que l’on trouve autour de la tige de certaines plantes.
Il apparait au printemps, au moment du chant du coucou ou du coassement des crapauds en phase de reproduction.

Cette écume abrite les œufs puis la larve d’une cicadelle. C’est une protection contre les prédateurs, un régulateur d’humidité et de température pour accompagner un début de cycle plutôt vulnérable.
Au moment de la ponte, la cicadelle, insecte piqueur suceur, aspire la sève de la plante hôte, insuffle de l’air pour produire cette écume visible dans les champs.
Souvent confondu avec de la bave d’escargot, cet amas mousseux constitue une sorte de cocon protecteur.

En écartant un peu de mouse, on devine la présence de la larve.
On la voit nettement.
Voici dame cicadelle.
Si j’ai tout bien compris, il s’agirait plutôt de sieur cicadelle, la femelle aurait les ailes vertes.
Je n’en suis pas certain.

Pour la petite histoire, cet insecte également voleur sauteur fait l’effet d’un petit caillou lorsque vous le recevez sur le visage.
Dans mon enfance, au moins deux fois, je l’ai reçu sans plaisir sur une paupière et je peux vous affirmer que son impact est très sec comme une projection de grain de sable.

Le petit plus hibouesque du jour, petit plus oisif puisque la cicadelle n’a rien de sexy…

Les hiboux cogitaient sur les futilités humaines et leur idée lumineuse surgissait directement de source à pile.

4 Comments

  1. La dernière photo n’apparait pas (?)
    J’ai lu avec plaisir vos derniers billets et apprécié vos photos (comme d’habitude).
    Je vous souhaite une bonne semaine Simonu.

    1. Merci Chat d’être passée me voir.
      Je viens de vérifier sur mon ordi , à la page du blog, toutes les photos sont visibles.
      Je vous souhaite une bonne semaine aussi 🙂

  2. On sent que c’est le printemps, les zhiboux recommencent à être insolents, va falloir sévir, Simonu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.