Un merle cherche un restaurant !

Je n’ai pu résister au plaisir de revenir aujourd’hui, vous montrer ces images.
Il pleut depuis la nuit dernière sans discontinuer.
Un temps de Toussaint à rester au chaud.
Je regardais par la fenêtre et j’ai vu le merle.
J’ai cru qu’il allait me rejouer le sketch de la natation ou du bel canto, j’ai sorti mon Kodak pour le suivre et voici ce qu’il m’a raconté.

Tu es encore là, toi ?
Tu crois que je ne t’ai pas vu derrière ton rideau ?
Quoi ? Ça boume ?
Ça boume, ça boume ! Pas grand chose à manger chez toi !
Juste un brin d’herbe…
Où ça ? Où t’as vu un resto ?
Là bas ?
Ah là ? Je vois rien moi !
Alors ?
Derrière le muret ? Ok, j’y vais !
C’est toi qui a planté les tomates ?
Oui, c’est moi !
Je ne vois pas grand chose à me mettre dans le bec !
???
Ah !!! Ah ah ah ! Je vois !
Ah ah ah ! Tu vois ce que je vois ? Ah ah ah !
Beau spécimen, non ?
C’est un ver chinois ?
Un lombric !
Un long quoi ?
Un ver de terre !
Un lumbricina, tu veux dire ?
Oui, c’est c’la, un lombricidé !
Tu pouvais pas le dire tout de suite !
Et hop ! C’est bon ça ! Gloup !
C’est toi qui as planté ce raisin ?
Oui, oui, c’est moi, c’est un Italia !
Et les fraises ?
Aussi, des Mara des bois !

Des Mara ? Au goût de fraises des bois ? Je vais les goûter lorsqu’elles seront mûres !
Oh, non c’est pour les petites filles !
M’en fous !
Je vais surveiller !
Bon courage ! Je file, merlette m’attend !

1 Comment

  1. Gé-nial, très drôle ce dialogue 😉
    Pendant quelques années ils avaiet tendance à disparaître, ils avaient une maladie, disait-on. Mais cette année j’en vois énormément et c’est bien agréable 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.