Après la pluie.

Hier, il a bien plu.
Le paysage brûlé par la sècheresse livrait un spectacle désolant.
Ce matin, les ipomées semblaient se réjouir de cette fraîcheur soudaine.
Leurs fleurs d’un bleu intense, parfois d’un azur plus léger affichaient un large et beau sourire.

Voici quelques images au soleil paressant, un peu surpris, vaguement hésitant à émerger au-dessus de la montagne.

A l’arrière plan, on devine les brûlures d’été caniculaire.
Seule la contre plongée pour découvrir le ciel, camoufle la sècheresse.
Les tiges, volubiles, ont repris espoir…

Avant la pluie, c’était tristesse et désolation…

4 Comments

  1. Les ipomées offrent les plus beaux dégradés de couleur que ne connaisse. Ces belles photographies en témoignent

  2. En Normandie, il n’a pas plu depuis des lustres (c’est le monde à l’envers… déjà qu’il va de travers 😀)
    Que ce week-end d’expo vous offre de beaux moments Simonu.
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.