La véraison.

Il faut garder une lueur d’espoir et apprendre un peu chaque jour.

Mais qui cela intéresse encore ?

Véraison rime si richement avec déraison : Il est fou celui là de nous prendre la tête !
Voilà la tendance actuelle.
Passons, passons !

Il est vrai que si vous n’êtes dans le giron œnologique ou vigneron, la probabilité est grande que ce vocable ne vous parle guère.
Avez raison !
Ah vous voyez, j’avais raison, ce terme, vous est étranger ! 😉

Trêve de « meublage » de texte pour faire plus long…

La véraison est un moment de bascule dans les vignes.
Les grains de raisin commencent leur maturité, les variétés noires rougissent, les variétés blanches virent du vert intense au jaune pâle.
Avec la montée du sucre dans les grains, l’acidité s’atténue.
C’est une étape intermédiaire et cette année de sécheresse sera sans doute petite année pour les ceps du jardin. Les geais n’ont rien à manger, ils sont voraces et attirés par le rougissement des grappes. Aucune ne résiste à la rafle du geai chapardeur.
Hier, le phénomène était bien visible, ce matin, très tôt, j’ai dû fouiller sous les feuilles pour trouver une image qui explique le phénomène. Je n’avais pas anticipé cela.

Tiens ! Je vais faire une digression.
Je viens d’évoquer la rafle des geais, savez-vous ce qu’est une rafle pour le raisin ?

Ce raisin est très précoce, très sucré se consomme dès la fin juillet.
Il ne reste plus un grain, je n’ai pas eu le temps d’en goûter un.
Les geais crèvent les grains ou les emportent, les guêpes plus patientes, se gavent de pulpe et de jus !
Voici une rafle plus grande, je vous assure, il ne reste rien !

Une rafle, donc, c’est ce qui reste lorsque vous avez mangé tous les grains, les pédoncules nus.
Les geais sont des spécialistes pour déshabiller les grappes et présenter leur squelette.

Voici, ci-dessous, une image qui montre ce que j’ai réalisé avec une rafle.
Très bientôt au mois d’août, une exposition sera présentée au village, elle fera la part belle aux Métamorphoses.

Les mandarins…
La danse des mandarins.


Je vous informerai plus précisément, le moment venu.
En attendant, je vous souhaite une bonne journée.

6 Comments

  1. Bonjour Simon ,
    toujours aussi matinal et joueur avec la curieuse et belle nature .
    La danse des mandarins est superbe , félicitations .
    J’espère pouvoir être présente pour votre expo photo .
    Bonne journée .😊

    1. Bonjour Passagère…
      Matinal pour les écritures et la préparation des livres…
      Lorsque je suis allé au jardin, la luminosité était insuffisante pour les photos…
      J’espère faire plaisir, c’est le but essentiel de l’expo.
      J’exposerai, si je puis dire, ma philosophie à travers ces amusements.
      Merci pour votre sympathie mais venir de si loin pour de l’amateurisme… hum !
      Si vous y êtes faites moi signe 🙂
      Bonne journée

  2. Très joli billet, l’expo s’annonce prometteuse avec ces deux adorables mandarins 😉

    1. Bonjour Al.
      Je pense que le livre peut être sympa car il n’y aura pas les aléas des agrandissements.
      Comme je travaille souvent sur des coins d’images les pixels explosent !
      Pour le texte du jour, j’ai essayé d’être joyeux en tous cas primesautier, je n’ai rien calculé c’est du premier jet comme souvent. Je ne m’attarde pas sur les retouches, je suis déjà ailleurs ! 😉
      Bonne journée Al !

  3. Que des bonnes ondes pour votre exposition !
    Dans ma serre j’en déduis que c’est la véraison (plus tôt que d’habitude), et pour éviter la rafle j’ai mis une porte en grillage, car ici c’est la merlette qui s’y entend à merveille !
    Bon week-end Simonu.
    🐈

    1. Merci Chat !
      Je me disais bien, il y a des ondes au-dessus de ma maison, j’ignorais qu’elles venaient de si loin ! 😉
      Bonne soirée Chat !

Répondre à almanito Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.