Les petits passereaux…

… qui passent devant ma fenêtre.

Je vais vous présenter quelques spécimens, tous photographiés en étant derrière la vitre.
Des survenues inopinées que je « cliche » (du verbe clicher qui n’existait pas encore, jusque là 🙂 ) sans prendre trop de précautions.
Souvent, je n’ai même pas le temps de faire la mise au point, il faut aller vite, d’où des légers flous bien visibles.

La bergeronnette grise est très vive et très méfiante.
Un pas alerte, elle est toujours pressée.
On l’appelle aussi le hochequeue gris.
Il remue la queue sans arrêt.
La fauvette à tête noire est très placide, elle semble tranquille comme baptiste.
Voici un mâle.
Et la femelle, curieuse comme Baptistine !
Sa calotte est marron foncé.
Lui, vous le connaissez, il porte sa carte d’identité sur son poitrail.
Tiens ! Il ne m’a pas vu et vient droit vers moi.
C’est le bruant zizi mâle aux couleurs vives.
La femelle est juste derrière le mâle.
Et là, on voit mieux mes belles couleurs ?
Je suis le pinson des arbres.
Moi, la femelle.
Et moi, bibi !
Et voilà, parce que je suis un plus grand passereau, on ne dit rien sur moi ?
T’exagères, tu as été la vedette d’une « Histoire incroyable » !

En titre la mésange bleue, je crois que je lui ai déjà consacré un reportage, il faudra que je vérifie.

Bonne soirée à tous 🙂

3 Comments

  1. Vous avez une sacrée variété dans votre jardin, quelle chance!
    J’envie vos photos, jamais pu prendre le moindre petit piaf de façon correcte…
    Bona note Simonu 🙂

Répondre à Simonu Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.